old-peugeot

Comment savoir si ma Peugeot a une chaine ou une courroie de distribution?

En mécanique, le système de distribution désigne la totalité des composants qui assurent les différentes phases de fonctionnement du moteur à 4 temps : l’admission et l’échappement des gaz dans les cylindres du moteur ainsi que la compression et l’explosion.

Parmi les éléments faisant partie de la distribution, on trouve l’arbre à cames, les soupapes, les pistons, mais encore une chaine ou une courroie. Ces dernières ont un rôle majeur dans le fonctionnement d’une voiture. D’une part, elles transmettent l’énergie du moteur à plusieurs organes et, d’autre part, elles permettent que le mouvement de plusieurs pièces soit synchronisé.

Chez Peugeot, la chaine et la courroie de distribution ont équipé plusieurs modèles successivement depuis sa création.

Aujourd’hui, nous nous intéressons aux deux méthodes permettant de savoir si votre Peugeot dispose d’une chaine ou d’une courroie de distribution : d’un côté, la recherche d’informations (en lisant le carnet d’entretien ou en consultant internet) et, de l’autre, l’inspection directe du moteur.

Vérification sur le carnet d’entretien de la voiture ou sur internet

Le premier réflexe de tout propriétaire d’une Peugeot souhaitant connaitre son système de distribution doit être de regarder le carnet d’entretien de sa voiture. Celui-ci est propre à chaque véhicule et comporte plusieurs informations intéressantes :

  • véritable carte d’identité, il présente sur la couverture la marque et le modèle du véhicule. Le numéro de châssis, celui du moteur et son immatriculation apparaissent aussi.
  • c’est un guide d’entretien qui contient les conseils techniques de révision et leurs fréquences. Il expose ainsi les principales vérifications des pièces à effectuer (moteur, direction, freinage, pneumatique et transmission).

Le conducteur peut dès lors connaitre la périodicité de renouvellement de sa courroie ou la fréquence de contrôle de sa chaine distribution.

Si ce dernier a perdu le carnet ou s’il souhaite se renseigner sur une auto, il peut effectuer des recherches sur internet en indiquant un modèle, son année de fabrication et sa motorisation. Il peut également fournir le numéro de la plaque d’immatriculation sur des sites spécialisés en vente de pièces détachées.

Vérification en ouvrant le capot

La méthode de vérification la plus efficace reste d’ouvrir le capot. En effet, plusieurs caractéristiques permettent de distinguer facilement la courroie de distribution de la chaine. Ces deux systèmes se retrouvent à proximité du moteur. Chez Peugeot, on va les trouver à l’avant et côté passager puisque la majorité des véhicules disposent d’un moteur en position transversale.

La courroie de distribution

La courroie de distribution connait son essor à partir du milieu des années soixante-dix. Développée par Richard Case, elle était destinée à l’origine aux machines à coudres.

La courroie se différencie de la chaine par trois éléments :

  • Elle est noire et souple. En effet, celle-ci est fabriquée à partir de fibre de verre, de kevlar et de caoutchouc.
  • La tension de la courroie de distribution est maintenue par l’intermédiaire de galets métalliques.
  • La courroie de distribution ne génère aucun son particulier contrairement au cliquetis d’une chaine. C’est d’ailleurs grâce à ceci qu’un conducteur peut savoir si sa Peugeot en est équipée sans ouvrir le capot. Il suffit d’avoir l’ouïe fine.

Avantages de la courroie de distribution

La courroie de distribution a su s’imposer auprès de beaucoup de constructeurs pour plusieurs motifs.

En premier lieu, la fabrication de la pièce est peu couteuse et son montage en usine est plus rapide. Les voitures qui sortent de la chaine sont donc moins chères à l’achat.

En second lieu, la courroie est légère et souple. Par conséquent, elle sollicite moins le moteur et permet de réaliser des économies de carburant.

Enfin, le conducteur ou le garagiste qui souhaite renouveler la courroie peut en trouver une qui soit compatible avec sa Peugeot facilement. Le remplacement du kit courroie est également à la portée de tous.

Inconvénients de la courroie de distribution

La courroie est une pièce fragile. Elle a été pensée pour s’user avec le temps et les distances parcourues. Elle a donc tendance à se détériorer, voire se rompre plus facilement et plus rapidement que la chaine. Or, une courroie rompue entraîne la désynchronisation des mouvements du moteur. Les soupapes, les pistons et même le moteur dans son intégralité peuvent subir alors des dommages irréparables.

C’est pourquoi il est important de s’assurer que la courroie ne soit pas trop abimée et qu’elle ne présente ni déchirure légère, ni craquelure.

La durée de vie d’une courroie de distribution est 5 à 10 ans ou 60 000 à 160 000 kilomètres. Cet écart tient compte de plusieurs paramètres comme l’âge du moteur, sa puissance ou le mode de conduite de son utilisateur. Il est nécessaire de se rapporter au manuel d’entretien pour connaitre la périodicité de remplacement recommandée.

La chaine de distribution

La chaine est historiquement le premier système de distribution dans le secteur automobile. Il est aisé de la différencier d’une courroie puisque la chaine est composée de plusieurs maillons métalliques en acier très similaires à ceux qui sont présents sur les chaines de vélo. Pour bien fonctionner, la chaine doit être graissée par l’huile moteur et les patins en caoutchouc doivent remplir leur rôle de guidage. De plus, la chaine tient en place par l’intermédiaire d’un tendeur hydraulique qui est alimenté par la pression de l’huile moteur.

Avantages de la chaine de distribution

Le principal avantage de la chaine est sa résistance au temps et aux kilomètres, et donc sa durée de vie. En effet, le remplacement d’une chaine est très rare à condition de respecter un entretien et des délais de vérification précis. Une chaine de distribution dure aussi longtemps que le moteur lui-même.

Inconvénients de la chaine de distribution

La chaine de distribution a été délaissée de certains constructeurs automobiles principalement pour deux raisons :

  • Celle-ci est lourde et génère une surconsommation de carburant par rapport à la courroie. Elle ne convient pas aux moteurs peu puissants des modèles d’entrée de gamme.
  • En raison de sa composition, une chaine en acier est plus couteuse qu’une bande en caoutchouc. De plus, elle demande plus de temps aux ouvriers et aux garagistes lors de sa mise en place.